10 Tendances de business rentables en 2019

10 Tendances de business rentables en 2019

L’année dernière, je vous présentais 11 idées de nouveau business en 2018. Comme une fois n’est pas coutume, voici le même exercice l’année prochaine.

N’ayons pas peur de le dire, en 2019, trois tendances de fond vont rythmer la création de startups : l’intelligence artificielle (I.A), la réalité virtuelle (V.R.) et les blockchains.

Bien entendu,  l’idée ne fait pas tout pour la réussite de votre startup, vous devrez y mettre les bons ingrédients en ce qui concerne l’exécution, l’équipe et les moyens. Voici les 10 tendances et idées pour créer une startup en 2019 !

1# Les tendances startup dans la Silver Economy

J’ai déjà écrit un article entier sur le sujet dans “Si Senior” , mais le vieillissement de la population est un fait. Actuellement, une personne sur quatre a plus de 60 ans et le chiffre passera à une personne sur trois en 2030. Donc non seulement c’est un secteur d’avenir, mais en plus les besoins sont énormes et vont bien au-delà des seules questions de santé ou d’autonomie. La chance que l’on a aujourd’hui, c’est de pouvoir s’appuyer sur le numérique pour proposer des solutions à des problèmes jusque-là mis de côté par la société.

Aide aux personnes âgées

La startup MyDonger en France ou encore Angel4you ou Helpper en Belgique visent à créer du lien entre les personnes âgées et la nouvelle génération en proposant des missions d’accompagnement. Un marketplace qui met en relation des particuliers avec d’autres particuliers, pour aller faire les courses, jouer aux échecs ou faire du sport.

Le maintien à domicile des personnes âgées est aussi un défi. La startup Je Suis Autonome a créé le premier site internet qui analyse gratuitement les difficultés des seniors et de leurs aidants et qui les met en relation avec des prestataires de qualité.

Travail des retraités

Toujours plus actifs, les retraités sont aujourd’hui une force vive qui ne demande qu’à aider.  La startup Nos Grands-mères ont du Talent (NGMODT), par exemple, a fait le choix de n’embaucher en retail que des personnes de plus de 50 ans. Jean de Guerre, le fondateur de cette enseigne de restauration de plats cuisinés à emporter dans les gares ou aéroports, explique qu’« au-delà de l’expérience, on cherche plus des savoir-être que des savoir-faire dans notre entreprise.

2# Le business de la Culture

Un proverbe africain dit « un homme sans culture ressemble à un zèbre sans rayures. » Si on a parfois eu tendance à l’oublier, la culture est une composante de notre société. Aujourd’hui des startups agissent pour diffuser, enseigner et sauver la culture.

Recyclivre est une entreprise qui propose aux associations, aux collectivités, aux entreprises et aux particuliers un service gratuit de récupération de livres afin de les revendre sur internet. 10% des revenus générés par les ventes seront reversés à des programmes ou des associations ayant des actions concrètes en faveur de l’éducation et de l’écologie.

La startup Sold Out permet par un système de géolocalisation et un algorithme qui ciblent les soirées et spectacles disponibles dans le secteur afin d’assister à des pièces de théâtre à prix cassés.

Pour les tendances, le renouveau de l’Opera auprès des jeunes générations peut être porteur d’opportunité. On peut aussi imaginer une évolution vers le marché de niche des plateformes de streaming musical pour favoriser une meilleure répartition financière pour les artistes. Autre tendance forte, faire se rencontrer la culture et des lieux improbables comme les entreprises, toilettes, salle d’attente…

3# Les tendances HealthTech

1% des milliards de requêtes quotidiennes sur Google comportent un symptôme médical et de nombreuses études prédisent que ce marché va fortement augmenter. Il serait estimé à 400 milliards d’ici 2022 selon Grand View Research

51% des Français ont eu recours à un service en ligne d’accès au soin, principalement pour la prise de rendez-vous en ligne et l’achat de médicament sans ordonnance. Côté professionnels, 76% des médecins généralistes utilisent quotidiennement Internet dans le cadre de leur activité professionnelle. L’intelligence artificielle, la 3D, la VR seront autant d’innovation qu’il faudra intégrer dans la santé. On peut aussi penser au blockchain.

Côté startup, Cardiologs traque les arythmies cardiaques grâce à ses algorithmes. Mais les grands groupes ne sont pas en reste et constitueront une concurrence de poids, au CES, Dassault Systems a présenté « Living Heart Project », un outil de conception en 3D de vrais cœurs défectueux que les équipes médicales pourront visualiser en hologramme.

1% des milliards de requêtes quotidiennes sur Google comportent un symptôme médical et de nombreuses études prédisent que ce marché va fortement augmenter. Il serait estimé à 400 milliards d’ici 2022 selon Grand View Research.

4# L’avenir des startups FoodTech

Dans la FoodTech, l’avenir appartiendra à ceux qui révolutionneront les matières premières. Exit la protéine animale, place aux insectes, aux algues, aux plantes…

Ynsect, la start-up qui veut élever et transformer les insectes à grande échelle destinés à l’alimentation animale a lancé cet été son usine test dans le Jura.

Algama, start-up créée en 2014, fabrique des boissons énergétiques à base de spiruline, une microalgue pleine de vertus.

Il est aussi question d’intégrer de nouvelles technologies dans la food comme le blockchain pour la traçabilité des aliments ou même le financement de l’industrie agroalimentaire. La question de l’IA se pose aussi, comment faire cohabiter sa puissance avec les objets connectés du quotidien.

5# Le marché de la mort

Un seul chiffre résume le potentiel de ce marché, 100% des personnes meurent. Il y a fort à parier que la HealthTech modifie un jour ce taux, mais en attendant la mort reste un business très lucratif.

Beaucoup de startups sont déjà positionnées, comme :

Eco-cerc, une startup soucieuse de l’environnement qui a créé des cercueils en carton

Testamento qui permet de rédiger un testament en ligne.

Mais comme on l’a vu avec l’affaire Halliday, il reste de la place sur le marché de la succession, des listes, des souvenirs, l’organisation ou encore de la géolocalisation du lieu où vous voudrez disperser vos cendres… On dit souvent que mourir coute cher, ça tombe bien les startups adorent régler ce genre de problème !

6# Les idées de startups dans le Sport

Nous le savons tous, les Etats-Unis ont toujours quelques années d’avance sur l’Europe en matière de business. Et plusieurs entreprises y font déjà leur place.

C’est là aussi que la place de l’intelligence artificielle, du blockchain et de la VR sera importante.

La startup américaine STRIVR permet, elle, aux athlètes de bénéficier de la technologie réalité virtuelle pour favoriser la reconnaissance sur les pistes de ski lors des compétitions par exemple. Pour les startups, il ne faudra pas négliger les marchés de niche. C’est souvent par un niveau d’expertise poussé qu’elles se démarqueront.

Plus près de chez nous, PIQ Sport Intelligence, la start-up française leader de l’intelligence artificielle sportive. PIQ analyse en profondeur le jeu et indique les « Facteurs Gagnants » : l’ensemble des points forts de votre jeu, sur lesquels s’appuyer pour gagner.

7# Le business de la Sécurité

Les objets connectés et nos modes de vie surconnectés ont augmenté le risque de piratage informatique. La protection des données est aujourd’hui un enjeu majeur pour toutes les entreprises.

C’est notamment le cas de la startup CybelAngel, qui a développé des solutions big data afin de détecter et résoudre les problèmes de cybersécurité des entreprises.

La startup Tanker, quant à elle, a développé une solution pour aider les petites entreprises à protéger leurs données dans le cloud.

Côté B2C, les internautes vont de plus en plus souhaiter centraliser et gérer leurs souscriptions sur une seule et même plateforme. Les récents scandales sur les données partagées par Facebook démontrent ce besoin. Avec l’explosion du m-commerce, il faudra notamment que les startups se penchent sur la sécurisation des mobiles. 79% des entreprises ont subi des attaques de sévérité importante au cours du troisième trimestre 2017, le marché est donc considérable !

8# Le business des Villes Intelligentes

Elles devraient être plus écologiques et plus économiques, les smart cities sont aujourd’hui une tendance de fond de la création de startups appuyée par l’investissement des grands groupes du secteur. Par exemple, pour les startups l’enjeu va être d’adresser des réponses à de nouveaux besoins, comme l’alimentation des voitures électriques.

La startup Electric Loading, lance e-Quick, une technologie de charge universelle qui permet de recharger toutes les batteries en 10 minutes.

Agricool, tente de faire cohabiter l’agriculture avec la ville. L’agriculture urbaine sera un des défis les plus importants pour les smart cities.

Les transports, la logistique, la pollution… les sujets de travail pour les entrepreneurs qui veulent innover sont vastes et différents. Attention toutefois à ne pas tomber dans la « smart cities, stupide village ». L’innovation et la technologie ne doivent pas creuser le fossé entre les personnes, les territoires ou les organisations.

 

9# Les tendances startup Blockchain

Si le blockchain est une tendance de fond qui va très certainement révolutionner de nombreux secteurs comme on l’a déjà présenté avec la santé, le fintech ou encore l’immobilier, cette technologie va permettre la naissance de nouveaux business très différents.

Une startup londonienne, Appii, a développé un blockchain pour vérifier les CV. La startup vérifie les informations inscrites par ses utilisateurs dans leur Curriculum Vitae, avant de leur faire parvenir une version numérique infalsifiable.

Certaines opérations quotidiennes doivent aussi devenir transparentes et infalsifiables, par exemple dans le tourisme la réservation d’hébergement sans intermédiaire, mais avec un contrat faisant force de loi, assurances contre les retards de transports avec dédommagement automatique, sécurisation et certification des avis clients, etc.

Le MIT de Boston vient quant à lui d’éditer les premiers diplômes digitaux sur le blockchain. Cette technologie qui fait le pari de la transparence permet la création d’un nouveau tiers de confiance. À vous d’imaginer dans quel marché elle a sa place !

10#Idée de business dans l’immobilier

Les notaires sont-ils les prochains à se faire Uberiser ?

La startup My Notary a pour vocation de simplifier, sécuriser et rendre collaboratif tout le process de la transaction immobilière, en réunissant les intervenants et les documents dans un même espace… Selon ses clients, My Notary permet de gagner 2H30 en moyenne sur chaque dossier traité. Le BtoB offre des possibilités importantes pour les startups de l’immobilier.

Le blockchain est aussi très importante dans l’immobilier. La startup UbitQuity a créé une plate-forme facile à utiliser pour entrer des informations sur les propriétés, il est possible d’y télécharger et d’y enregistrer des documents directement dans le blockchain pour bénéficier d’un registre de propriété conforme et tracé, réduisant ainsi les temps de recherche de titres futurs et en augmentant les notions de confiance et de transparence.

En immobilier, les clients des agences ou des promoteurs s’attendent aujourd’hui à bénéficier de toutes les technologies possibles pour se projeter dans leurs biens. La VR a donc un rôle à jouer très important, de même que la 3D.

Cet article présente donc les tendances et les idées qui en découlent pour créer des business innovants. Attention toutefois à toujours vérifier la demande de vos supposés clients et votre valeur ajoutée. N’oubliez jamais qu’une idée est validée le jour où un client sort sont chéquier ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *