Êtes-vous trop vieux pour entreprendre?

Êtes-vous trop vieux pour entreprendre?

Les bonnes idées arrivent à n’importe quel âge, mais il faut de l’expérience pour les transformer en véritables réussites. Steve Jobs avait 21 ans quand il a aidé à fonder Apple, mais il était un CEO de 43 ans lorsque la société a créé l’iMac.

Oubliez tout ce que vous avez entendu à propos de jeunes génies entrepreneurs de 22 ans, assis dans les bureaux de leurs start-ups de la Silicon Valley.

Selon un document de travail du professeur Pierre Azoulay du MIT (Massachusetts Institute of Technology ) et de l’étudiant en doctorat Daniel Kim, l’âge moyen des entrepreneurs qui ont démarré une entreprise et embauché au moins un employé est de  42 ans.

“Si vous ne saviez rien d’autre, et que l’on vous présente deux idées identiques, l’une par un très jeune homme, et une par une personne d’âge moyen, et la seule chose que vous devez faire c’est  prédire le succès, et bien pariez sur une personne d’âge moyen », a déclaré Azoulay. Pour trouver la corrélation entre l’âge et l’entrepreneuriat, Kim et Azoulay se sont adressés au gouvernement, plus précisément aux données administratives de la base de données sur les entreprises du « Census Bureau » et au « Revenue Service ».

L’équipe a examiné les données concernant les 2,7 millions de personnes ayant fondé des entreprises entre 2007 et 2014 et ayant embauché au moins un employé. Avec l’âge moyen des entrepreneurs, ils ont également découvert que les nouvelles entreprises ayant la plus forte croissance avaient des fondateurs ayant en moyenne 45 ans.

Les chercheurs ont ventilé les données entre emplois de haute technologie, entreprises financées par du capital à risque et en sociétés de brevets. Dans l’ensemble des États-Unis, les âges de fondateurs moyens étaient respectivement de 43, 42 et 45 ans pour ces groupes d’entreprises.

L’équipe a examiné les âges et les start-ups dans des régions comme la Californie, New York, le Massachusetts et plus précisément la Silicon Valley.

L’âge moyen du fondateur le plus proche des «jeunes» dans les entreprises financées par du capital à risque, était de 39 ans à New York.

De même, l’âge moyen des fondateurs pour l’un des secteurs technologiques les plus «jeunes» – en l’occurrence, les entreprises de télécommunication sans fil – était âgé de 39 ans.

Kim et Azoulay ont également constaté que les entrepreneurs réussissaient à 125 pour cent de plus s’ils étaient auparavant employés dans un secteur particulier dans lequel ils créent leur entreprise.

Bien que cela puisse être un choc – au moins pour les 20 ans qui cherchent à créer des entreprises et les capital-risqueurs qui cherchent à les financer – Kim soutient que les économistes devraient reconsidérer ce préjugé.

“En théorie, nous savons qu’avec l’âge, beaucoup d’avantages s’accumulent”, a déclaré Kim. «Par exemple, votre de capital humain augmente grâce à l’expérience, vous bénéficiez également de plus de ressources financières en vieillissant, ainsi que de liens sociaux, ce qui augmentera probablement vos chances de succès en tant qu’entrepreneur.

Ambition et esprit d’entreprise 

Il y a d’autres moyens d’obtenir des informations sur les fondateurs et les entreprises, comme LinkedIn, a expliqué Azoulay, mais les données du recensement «se rapprochent beaucoup plus de la vérité. Tout le reste est un échantillon sélectionné. ”

“Il ne s’agit d’ailleurs pas seulement les données du recensement…la clé est que les données  correspondent aux enregistrements de l’IRS (Internal Revenue Services) , a déclaré Azoulay. «On avait déjà accès aux données du recensement auparavant, mais il n’y avait aucun moyen de déterminer qui était un employé et qui était un fondateur. Maintenant nous pouvons le faire, c’est la première fois que nous pouvons le faire. ”

L’équipe a collaboré avec Benjamin Jones, professeur à la Kellogg School of Management de la Northwestern University, et Javier Miranda du Census Bureau. Seuls les chercheurs internes du Census Bureau ont accès à ces données.

Avant de plonger dans cette masse de data, les chercheurs ont dû aborder plusieurs sujets, tels que la clarification du travail indépendant par rapport à l’entrepreneuriat, et rétrécir le champ d’action de toutes les entreprises, à celles qui ont l’ambition de se développer.

De nombreuses entreprises sont lancées avec l’intention de réussir, mais aussi rester petit – pensez à un nettoyage à sec ou à une pizzeria.

“Il n’y a rien de mal à cela”, a déclaré Azoulay. “Mais quand vous parlez d’entrepreneuriat, ce que vous évoquez est l’image de quelqu’un qui essaie de créer de la valeur avec l’ambition de grandir au moment où il ou elle commence.”

Effectivement, comment définissez-vous l’entrepreneuriat? Est-ce le jour où vous engagez réellement quelqu’un, le jour où vous venez avec l’idée dans votre garage, ou est-ce le jour où vous vous inscrivez dans un accélérateur?

Ce que Kim et Azoulay ont pu identifier était la différence entre les employés précoces et non fondateurs, et les entrepreneurs qui sont là le premier jour et qui possèdent également une participation importante dans l’entreprise.

Ce que je trouve bluffant dans cette étude, c’est qu’elle réussit à faire ces deux choses en même temps: trouver des fondateurs et leur âge, pour un ensemble de jeunes entreprises qui ont très probablement l’ambition de construire quelque chose de significatif à un moment où ils commencent.

Meilleur esprit d’entreprise

Alors, pourquoi l’âge compte-t-il dans l’esprit d’entreprise? Cela pourrait être le résultat d’un capital humain, social ou financier, une combinaison de ceux-ci ou d’autre chose.

Le recensement manque malheureusement de données précise sur l’éducation. Nous ne pouvons pas dire que les fondateurs avec des doctorats, ou une éducation universitaire réussissent mieux.

C’est une leçon pour les fondateurs et les bailleurs de fonds, a déclaré Azoulay.

À l’heure actuelle, certaines idées qui méritent d’être financées pourraient ne pas l’être parce que leurs fondateurs de 37 ans sont étiquetés comme has-been.

Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de jeunes qui ont créé «des entreprises prospères et très solides», a déclaré Azoulay, mais cela ne signifie pas non plus qu’ils ne vont pas s’améliorer avec l’âge. Bill Gates et Jeff Bezos le patron d’Amazon , par exemple, ont eu plus de succès à 50 ans qu’à 20 ans.

Quant à ces jeunes de 20 ans qui cherchent à être le prochain Mark Zuckerberg, Kim a déclaré qu’ils ne devraient pas être découragés par les données, et qu’ils devraient plutôt être sûrs qu’ils peuvent encore réussir et tout mettre en œuvre pour améliorer leur esprit d’entreprise.

“Si vous avez 22 ans ou que vous sortez d’un programme de MBA, et qu’il y a cette perspective sociale que vous devriez être un entrepreneur en ce moment, repensez-la, parce que vous pourriez avoir une bonne idée mais vous pourriez ne pas avoir les bonnes compétences. L’expérience pour vraiment propulser cette idée », a déclaré Kim. “Pensez aux choix de carrière en tant qu’options, pas seulement en tant que chemins absolus.”

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *